Comment prendre soin d’un objet tricoté main ?

Chaussette chaude homme et femme
Les heures que vous passez à tricoter donnent lieu à un objet que vous chérirez pendant des années, qu’il s’agisse d’un gilet pour votre bébé, d’une paire de mitaines pour maman ou de pulls pour vous et une amie. La pire chose qui puisse arriver ? Perdre du temps en le perdant dans la machine à laver. C’est pourquoi il est si important de vérifier les notes de votre journal de tricotage : Le fil était-il principalement composé de coton, de laine ou d’une fibre synthétique ? La règle la plus importante du lavage des vêtements s’applique également à vos articles tricotés : vérifiez toujours l’étiquette d’entretien.
 
Si vous n’êtes pas sûr de savoir comment lire les étiquettes de fil, le Craft Yarn Council propose un graphique utile à titre de référence. Chaque symbole a une signification spécifique qui renvoie à des recommandations pour le lavage, le blanchiment, le séchage, le repassage et l’entretien professionnel des textiles. Lorsque vous offrez un article tricoté à la main, il est utile d’inclure une étiquette du fil utilisé dans le projet afin que le destinataire sache comment entretenir l’article. Et si vous êtes le destinataire d’un tel article, il est préférable de vous renseigner dès le départ.
 
Consultez également notre article : Les 5 fils les plus chauds pour tricoter !
 

Lavage en machine

Lors du premier lavage, nettoyez toujours l’article seul, surtout s’il s’agit d’une couleur vive. Il faut parfois un cycle ou deux dans la machine pour que les couleurs se fixent complètement, et vous ne voulez pas abîmer d’autres vêtements dans la même charge. Les pièces en maille peuvent être lavées en toute sécurité dans un sac à linge en filet (pour éviter qu’elles ne s’accrochent à l’intérieur de la machine) et sur le cycle délicat de votre machine à l’eau froide. Il est toujours plus sûr de laisser sécher un vêtement en tricot à l’air libre.
 

Lavage à la main

Commencez par remplir un récipient avec de l’eau tiède. Ajoutez quelques gouttes de détergent doux à l’eau de trempage, comme du liquide vaisselle. Pour neutraliser l’odeur de transpiration, vous pouvez ajouter 3/4 de tasse de vinaigre blanc. Immergez l’article et remuez doucement, sans jamais l’essorer ni l’étirer. La laine, par exemple, est élastique, mais elle peut être déformée de façon permanente si elle est manipulée sans précaution pendant le lavage. Pour éliminer l’excès d’humidité, il est conseillé de poser l’article à plat sur une serviette sèche et absorbante et d’enrouler la serviette en appuyant fermement.
 

Remise en forme et séchage

Comme tout tricoteur expérimenté vous le dira, investir dans un tapis de blocage aidera les pulls, les gilets et les chaussettes à conserver leur forme lorsque vous les porterez. Une fois que vous avez retiré l’article du lavage, posez-le à plat sur une planche de blocage et façonnez-le sur la surface carrée, en pliant les cols et les ourlets et en attachant les boutons. Ne le suspendez jamais et ne le repassez jamais, car cela annulerait le travail que vous avez fait en cousant votre tricot.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × cinq =