Guide d’achat : comment choisir les chaussettes de randonnée idéales ?

chaussettes randonnée

Vos pieds sont la partie la plus importante de toute installation de randonnée, et vous devez apporter le même soin attentif au choix de la bonne paire de chaussures ou de bottes de randonnée qu’au choix de vos chaussettes de randonnée. Les sujets suivants vous aideront à apprendre comment choisir les meilleures chaussettes de randonnée pour votre prochain voyage sur le sentier.

Avoir le bon poids, les bons matériaux et la bonne longueur pour l’activité que vous pratiquez fait toute la différence. C’est ce qui détermine si vous aurez des pieds aboyants ou des pieds heureux. Parmi tous les choix que vous rencontrerez, ce que vous recherchez vraiment est l’équilibre préféré de toutes les options énumérées ci-dessous :

Guide d’achat : choisir le poids d’une chaussette

Les doublures :

Si vous avez des problèmes d’ampoules, les doublures peuvent les résoudre. Cette chaussette extrêmement fine en soie ou en polypropylène synthétique évacue l’humidité de vos pieds, éliminant ainsi l’agent responsable des ampoules. Portez la doublure seule lors des journées les plus chaudes ou associez-la à une autre chaussette légère pour une configuration de randonnée formidable.

Légèreté :

Les chaussettes de randonnée légères de qualité sont un élément essentiel de votre équipement de randonnée. Conçues pour évacuer l’humidité et garder vos pieds frais et secs, ce sont les chaussettes les mieux adaptées aux randonnées par temps chaud, et elles peuvent être portées sans doublure.

Mi-lourdes :

Ces chaussettes plus lourdes offrent chaleur et confort. Elles sont généralement dotées d’un rembourrage supplémentaire au niveau de la plante du pied et du talon de la chaussette. Elles sont utiles pour les journées prolongées sur le sentier ou pour l’escalade de montagnes nécessitant de traverser des champs d’éboulis.

Poids lourd :

Ce sont les chaussettes les plus chaudes, les plus lourdes et les plus rembourrées du marché. Elles sont destinées aux activités alpines et aux expéditions d’alpinisme, mais elles sont parfaites pour être emportées comme chaussettes de campement confortables lors de tout voyage.

Les meilleurs matériaux disponibles (par ordre alphabétique)

Un deuxième facteur à garder à l’esprit : Les différents matériaux ont des propriétés différentes en matière d’évacuation, de séchage, de rétention et de dispersion de la chaleur. Voici les options que vous devez prendre en considération.

Laine d’alpaga :

Elle provoque moins de démangeaisons que la laine ordinaire car la longueur des fibres individuelles est beaucoup plus courte, ce qui la rend douce et confortable contre votre peau. Si vous avez la peau sensible, vous préférerez peut-être cette option car ce matériau hypoallergénique ne contient pas de lanoline. C’est un excellent isolant et il évacue bien l’humidité, c’est donc un tissu polyvalent.

Le bambou :

En raison de la structure creuse de ses fibres, qui le rend super-absorbant, le bambou est un autre matériau populaire en plein essor. Ce matériau évacue efficacement l’humidité de la peau et offre une respirabilité comparable à celle du coton ou de la laine.

Coton / mélanges de coton :

Le coton est l’un des tissus naturels les plus confortables au monde, mais comme il absorbe l’humidité, sèche lentement et n’offre aucune isolation lorsqu’il est mouillé, le coton pur est un mauvais choix pour l’extérieur. Cependant, de nombreuses chaussettes tirent parti de ce confort et proposent des mélanges. Plus le temps sera humide ou chaud, plus le ratio de coton devra être faible.

Laine mérinos :

Ce matériau unique provient d’un mouton néo-zélandais spécialisé dont la laine est plus douce que la laine ordinaire. Elle possède les mêmes qualités d’isolation et d’imperméabilité que la laine ordinaire, mais son toucher plus doux tend à créer moins de points chauds sur votre pied pendant la randonnée.

Soie / Mélanges de soie :

La soie est un tissu naturel de pointe. Elle est d’un confort luxueux tout en étant capable d’évacuer l’humidité de votre pied. Elle possède également des propriétés isolantes naturelles qui en font un excellent choix pour les randonnées par temps chaud ou comme matériau principal d’une doublure de chaussette.

Mélanges synthétiques :

La chaussette de randonnée moderne est généralement un tissage de plusieurs matériaux naturels et synthétiques. Le Coolmax et le polypropylène augmentent les capacités d’évacuation de l’humidité des chaussettes en laine ou en coton. Le nylon et l’élasthanne sont ajoutés à de nombreuses chaussettes de randonnée de toutes sortes afin d’offrir un design ajusté. Cela est particulièrement important pour maintenir la forme de la chaussette, ce qui l’empêche de glisser sur votre pied, réduisant ainsi la friction qui provoque des ampoules. D’autres options synthétiques incluent le polyester et la rayonne.

Laine (classique) :

La laine est le tissu le plus courant pour les chaussettes de randonnée. Ses capacités d’isolation et d’évacuation de l’humidité sont excellentes et, au fil des ans, sa texture rugueuse a été considérablement réduite dans les vêtements haut de gamme en utilisant de la laine mérinos douce ou en la tissant avec d’autres tissus synthétiques.

La longueur préférée pour des chaussettes de randonnées

La plupart des chaussettes de randonnée sont proposées dans une longueur standard de type ras-du-cou, il n’est donc pas nécessaire d’insister sur cette décision. Si vous avez le choix, optez pour une chaussette mi-longue, car elle protégera vos chevilles de la saleté, des insectes et des branches sur le sentier.

Si vous avez fait quelques randonnées et que vous sentez que vos chevilles ont besoin d’être libres, vous pouvez toujours vous procurer des chaussettes sans couture ou des chaussettes pour les chevilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × quatre =